Cinq difficultés liées à l’allaitement et conseils efficaces

Bien que l’allaitement ne soit pas pour toutes les mamans, celles qui choisissent cette option seront heureuses de savoir que le lait maternel est en quelque sorte un miracle naturel. Il contient tous les nutriments et vitamines favorisant le développement sain du cerveau et est aussi reconnu pour diminuer les effets des infections aux oreilles, à la poitrine et à l’estomac. De plus, il semblerait qu’à long terme, le lait maternel peut aider à prévenir certaines maladies telles que la colite, la maladie de Crohn et l’obésité juvénile.

Le lait maternel est toujours disponible, à la bonne température et il favorise une relation saine entre votre bébé et vous.

Cela dit, l’allaitement peut constituer un défi plus ou moins grand selon le cas. Voici quelques difficultés courantes pouvant être rencontrées durant l’allaitement et cinq conseils efficaces pour chacune d’entre elles :

  1. Mamelons douloureux

    Certaines mères éprouvent de l’inconfort au niveau des mamelons pendant leur apprentissage de l’allaitement. Des mamelons douloureux et une mauvaise prise en constituent les causes les plus courantes. Lorsque vous allaitez votre bébé, installez-vous confortablement dans un endroit tranquille et relaxant. Lorsque votre bébé prend le sein et commence à téter, vous pourriez ressentir un inconfort ou de la douleur au niveau du mamelon, mais cela diminuera après quelques minutes et s’estompera avec les tétées. Après avoir nourri votre bébé, laissez vos mamelons sécher à l’air afin de les empêcher de craquer. Le cas échéant, appliquez sur les mamelons du lait exprimé après l’allaitement, utilisez des onguents sans danger pour bébé. Changez souvent vos compresses d’allaitement, utilisez du savon et de l’eau pour nettoyer vos seins et laissez-les sécher à l’air.

  1. La prise

    Une bonne prise du sein réduira l’inconfort lié à l’allaitement, permettra au lait de s’écouler facilement vers bébé et soulagera les mamelons irrités. Le bébé ne doit jamais tirer sur le mamelon; ses lèvres doivent entourer l’aréole. Pour vous assurer que votre bébé a une bonne prise, suivez ces lignes directrices : Soyez à l’affût des signaux indiquant que votre bébé est prêt à être nourri, habituellement quand il commence à se réveiller. Il est important de se préparer pour l’allaitement avant qu’il pleure ou qu’il se réveille complètement. Positionnez bébé de façon à favoriser une bonne prise : 1) son bedon contre maman; 2) son visage contre la poitrine; 3) le nez contre le mamelon; 4) ses fesses bien soutenues. Il est également important de trouver une position d’allaitement confortable pour vous et pour bébé. Consultez les positions présentées par la Ligue La Leche au http://www.llli.org/faq/positioning.html.

  1. Engorgement

    Quelques jours après la naissance, lorsque la production de lait passe du colostrum au lait, vos seins peuvent devenir gonflés, sensibles et engorgés. Pendant ce temps, bébé boira fréquemment, mais ne sera peut-être pas en mesure d’exprimer assez de lait pour réduire l’engorgement. Pendant l’allaitement, assurez-vous que votre bébé a une bonne prise, qu’il tète et qu’il se nourrit bien. Il devrait émettre un léger bruit de succion. Utilisez les deux seins à chaque allaitement et, si votre bébé ne prend pas le deuxième, exprimez assez de lait de celui-ci pour vous sentir à l’aise et commencez par ce sein lors du prochain allaitement. Si vous éprouvez encore de l’inconfort après l’allaitement, prenez une douche et, sous l’eau chaude, massez vos seins. Vous pouvez aussi placer des compresses froides sur vos seins après les allaitements.

  1. Infection des seins

    Des seins douloureux en raison d’un canal lactifère bloqué ou une mastite (infection des seins) peuvent faire très mal. Les canaux s’obstruent lorsque le lait ne coule pas adéquatement vers bébé et les seins peuvent devenir douloureux et souvent rouges, ce qui peut causer une infection. Vous pourriez ressentir des douleurs, de la fatigue et faire de la fièvre devant être traitée par antibiotiques. Il est donc important de consulter votre médecin. Le temps de guérison d’un canal obstrué ou d’une infection des seins peut s’accélérer avec des allaitements fréquents, beaucoup de repos, un massage après une douche ou un bain chaud et des compresses chaudes. Il est sécuritaire de poursuivre l’allaitement même si des antibiotiques ont été prescrits.

  1. Le bébé exigeant ou somnolent

    Le bébé exigeant peut pleurer pour différentes raisons telles que la peur, la solitude, l’inconfort ou la fatigue et il peut alors lui être difficile de prendre le sein adéquatement. L’enlacer, le bercer et le placer peau contre peau le réconfortera et l’aidera à se détendre. Offrez-lui un sein à la fois et enlacez-le entre les deux, retirez ou ajoutez des vêtements selon qu’il a chaud ou froid et allaitez-le lorsque vous remarquez qu’il commence à se réveiller et qu’il a faim. Il pourra par exemple bouger les bras et les jambes, porter la main à la bouche, tourner la tête d’un côté à l’autre à la recherche d’un mamelon, émettre des bruits de roucoulement et de succion.
    Le bébé somnolent devra souvent être réveillé afin d’être nourri et pourrait s’endormir rapidement entre les allaitements. Pour le garder éveillé et intéressé : 1) retirez-lui tout vêtement chaud; 2) exprimez du lait de votre sein et rapprochez-le pour qu’il y goûte; 3) passez votre main le long de sa colonne vertébrale; 4) chatouillez-lui les pieds.

 

L’encouragement et le soutien de votre entourage sont aussi très importants. Demander de l’aide lorsque vous en avez besoin ou communiquer avec un groupe d’allaitement local constitue d’excellents recours. Des groupes d’allaitement offrent du soutien entre mères et partagent des informations, des conseils et des trucs sur l’allaitement. La visite d’une infirmière ou d’une consultante en allaitement pourrait aussi vous apporter du réconfort.

http://suzannetoth.com/